Martine Martine, ou la passion et l'élan

La Presse Française, 12/12/1986
Textes :  numéro : 6541

Après des études à l'Académie Julian et à la Grande Chaumière en ce qui concerne la peintue, pour la sculpture où elle a trouvé presque d'emblée son language, naturel et vibrant, cela s'est passé de manière intéressante il y a environ une quinzaine d'années. Ayant fait, comme cela se pratique parfois chez les artistes, un échange de portrait avec le sculpteur Gérard Koch (et l'on comprend que son visage aux traits affirmés et à l'expression claire, ouverte, ait inspiré un plasticien), ce dernier l'incita à s'essayer à cette nouvelle discipline, où, entièrement autodidacte malgré les quelques conseils de Koch sur les rudiments de la pratique, elle obtient depuis des résultats remarquables, donnant à la glaise et au plâtre vie et mouvement, avec des personnages animés et expressifs, auxquels le bronze confère par la suite, une noblesse supplémentaire.

Lire la suite de l'article

retour
chargement...