15/11/2002 - Avec Martine Matine, la matière parle

De grands lavis ont pris possession des cimaises. Des mains se tendent, ardentes dans leur ascension pyramidale. Paumes ouvertes, les doigts s'arc-boutent pour se déplier comme une fleur à la lumière. Ils sont les pétales d'une corolle jaillie des ténèbres pour s'ouvrir sur un probable espoir.

Lire la suite de l'article

en savoir plus